Aéroport d’Arlanda Stockholm: Mort d’un irakien lors de son expulsion de force vers son pays

Photo: Alexandar Vujadinovic /Wikimedia Commons

Photo: Alexandar Vujadinovic /Wikimedia Commons

Mardi 17 mars 2015, un irakien dans la quarantaine qui devait être expulsé de force vers son pays via la Turquie est décédé lors des opérations de renvoi. Notre source a nous confirmé que déjà au centre de détention de Märsta près d’Arlanda on lui avait mis des menottes. L’homme avait exprimé fortement sa crainte et son opposition à rentrer en Irak.

Selon notre source, il était accompagné de 3 officiers de la criminelle et d’un policier qui devait se charger de le faire entrer à Basra. Or cette ville est sous contrôle des milices et non de l´État irakien, ce qui mettait sa vie en danger. Sa famille est cachée à Bagdad et non Basra… Une fois dans l´avion il s’est débattu et a protesté. Comme le personnel navigant hésitait à effectuer le vol avec lui dans ces conditions, les membres de la criminelle essayèrent de le faire asseoir de force en utilisant une camisole et des menottes. Pour finir, celui-ci s´évanouit. En général, une expulsion dans ces conditions est immédiatement stoppée ce qui ne fut pas le cas. Une fois hors de l´avion, le personnel de la criminelle, au lieu de faire venir une ambulance, transporta cette personne dans un fourgon cellulaire à l´hôpital et il était mort à l´arrivée. Des enquêtes sont en cours et deux ONG envisagent de porter plainte pour non assistance à personne en danger et violences disproportionnées, comme le code pénal le prévoit.

Et l’on se pose les questions suivantes :
– pourquoi n’avoir pas stoppé l´expulsion à temps comme le prévoit la déontologie en ce domaine?
– pourquoi avoir utilisé une telle violence pour une personne craignant réellement pour sa vie, alors qu’il avait été traducteur pour les forces américaines ?
– pourquoi le transport a-t-il été fait vers l’hôpital dans un fourgon et non en ambulance ?
– pourquoi a-t-on voulu l´expulser vers Basra et non vers Bagdad où il avait sa famille ?

D’autre part les ONG vont certainement se porter partie civile pour la famille qui devrait obtenir compensation pour la mort de leur proche.

La décision des fonctionnaires de police de transporter une personne inconsciente à l’aide d’un véhicule inadapté est totalement incompréhensible. En effet, un aéroport de la taille de celui d’Arlanda dispose d’un personnel de secours compétent et d’ambulances prêtes à partir sur le champ.

Michel Ottet

Les nouvelles dans la presse locale:

http://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=6126233

http://www.dn.se/sthlm/man-dog-vid-utvisning-pa-arlanda/

http://www.svd.se/nyheter/inrikes/dog-vid-avvisning-ambulans-tillkallades-aldrig_4441465.svd

http://www.svd.se/nyheter/inrikes/man-dog-vid-utvisning-pa-arlanda_4418625.svd

http://www.expressen.se/nyheter/man-dog-vid-utvisning-pa-arlanda-flygplats/

http://www.politism.se/genusfolket/45-arig-man-dog-under-utvisningsforsok-pa-arlanda/

http://www.metro.se/nyheter/man-dog-vid-utvisning-pa-arlanda/Hdzocr!bajwN0BQB6jvyEeoa5Byqg/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.