EXODUS LOGO

EXODUS DIGNITY EXPLIQUÉ EN 5 QUESTIONS

1) Qu’est-ce qu’Exodus Dignity?
EXODUS DIGNITY NETWORK est un réseau de personnes et d’associations en contact avec les demandeurs d’asile et étrangers retenus dans les aéroports et les zones de transit, ainsi qu’aux frontières en Europe. Nous sommes en train de construire un réseau entre les associations qui opèrent dans les zones de transit des principaux aéroports européens et aux frontières, ainsi que les institutions qui œuvrent en faveur des requérants d’asile.

2) Quelles sont les propositions d’Exodus Dignity ?
Un des points les plus importants pour Exodus Dignity est la garantie du respect des droits de l’homme pour les personnes migrantes et les requérants d’asile.

Dès leur arrivée à l’aéroport, les personnes en quête de protection sont détenues dans la zone de transit ou dans d’autres lieux, dans l’attente d’une décision sur leur demande. Cette situation est souvent identique dans les ports ou aux frontières terrestres. Ceci constitue une violation de la Convention relative au statut des réfugiés et des droits de l’homme comme l’a relevé l’UNHCR. Souvent, ces personnes, au nombre desquels des enfants, doivent attendre une décision sur leur devenir en étant retenues dans des centres isolés, d’où il ne peuvent sortir ou rencontrer d’autres personnes. Cette situation, qui peut durer des mois, est assimilable selon les circonstances à une véritable détention, prohibée tant par la Convention réfugiés que par la Convention européenne des droits de l’homme. Il ne faut pas oublier que ces personnes n’ont rien fait de mal, qu’elles ne sont pas des délinquants mais de gens qui, bien souvent, fuient des situations horribles et viennent demander la.protection de nos pays. Exodus Dignity veut que, tant à l’entrée que pendant la durée de la procédure d’évaluation d’une demande d’asile, les droits de l’homme soient respectés.

Pendant les procédures d’expulsion, nous constatons souvent que sont appliquées des méthodes inhumaines (immobilisation pendant les vols spéciaux) et il arrive parfois, malheureusement, que des personnes renvoyées trouvent la mort lors de leur expulsion. Exodus demande que les droits de la personne soient strictement respectés lors des renvois. En particulier, nous demandons qu’un service d’observation indépendant soit mis en place pendant toute la durée de la procédure d’expulsion, depuis le moment où la personne refoulée et prise en charge par le ou les services chargés du renvoi jusqu’à son arrivée dans le pays de destination. Ceci est une garantie pour le service qui doit exécuter l’expulsion mais surtout pour l’expulsé, qui se trouve seul.

Exodus Dignity estime aussi que la politique migratoire de l’Europe doit être repensée, que l’accord de Dublin devrait être modifié et, surtout, qu’il faut mettre en place une politique migratoire qui ne consiste pas uniquement à défendre les frontières, celle-ci ayant démontré clairement les failles de l’opération Triton. Les Accords de Dublin doivent être modifiés afin de mieux repartir le flux des migrants au sein de l’ensemble des pays européens, selon les propositions du HCR.

3) Exodus Dignity veut-elle l’envahissement de l’Europe par les migrants ?
Non, absolument pas. Les politiques de migration sont de la compétence de chaque État qui, démocratiquement, va décider de sa ligne d’action. Mais nous ne pouvons pas ignorer le flux de migrants vers l’Europe. Ce sont des personnes, dont des enfants, des femmes et des vieillards, qui fuient la guerre ou qui fuient parce-que leur vie est en danger, car il sont persécutés. À ces personnes, les États démocratiques doivent garantir leur aide. Ces gens ont déjà vu leurs droit piétinés dans leur pays d’origine: c’est un devoir de la Communauté internationale de leur garantir un accueil et une aide.

4) Mais vous parlez d’ouvrir les aéroports aux migrants?
Entreprendre le voyage par avion est certainement le moyen le plus sûr de ne pas mourir dans le désert ou se noyer dans la Méditerranée. Mais cette voie est complètement cadenassée, particulièrement du fait des amendes et des sanctions infligées aux compagnies d’aviation lorsqu’elles acheminent des passagers dépourvus des documents nécessaires pour entrer dans le pays de destination. Pour aider ces compagnies dans leur tâche, les pays européens envoient des spécialistes, les OLI (Officiers de liaison «Immigration), dans les aéroports «sensibles». Selon Exodus Dignity, une solution possible serait de leur demander d’établir des laisser-passer lorsqu’ils se trouvent en présence d’une demande de protection.

5) Exodus Dignity est-elle liée à un parti politique ou se revendique-t-elle d’une confession ?
Non, Exodus Dignity est constituée de personnes bénévoles, issues de différents courants politiques, confessions et nationalités, qui ne peuvent rester insensibles face à la catastrophe humanitaire, que nous vivons aux portes de l’Europe. Exodus Dignity est par conséquent neutre politiquement et confessionnellement.